Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AMERINDIENS

 
SOMMAIRE DU SITE 

   

 

Découvrez la playlist amerindien avec Indians

 


Pour la musique lorsque vous changez de page elle se coupe.



playliste AMERINDIENNE

voici le lien de ma playliste vous serrez directement dirigé vers le site deezer et vous pourrez retrouver toute les musiques amerindiens du lecteur au dessus. Cela pourra vous permettre de surfez sur mon site tout en ecoutant la musique.

Recherche Article

BIENVENUE

Archives

25 août 2006 5 25 /08 /août /2006 11:26
Au commencement, le monde était plongé dans les ténèbres. Il n'y avait ni Soleil ni Jour.
 
Dans la nuit éternelle il n'y avait ni Lune ni Etoiles. Il y avait cependant toute sorte de Bêtes et d'Oiseaux.
 
Parmi ces Bêtes, se trouvaient des monstres hideux, sans nom, aussi bien que des Dragons, des Lions des Montagnes*, des Tigres*, des Loups, des Renards, des Castors, des Lapins, des Ecureuils, des Rats, des Souris et toutes sortes de Bêtes rampantes comme les Lézards et les Serpents.
 
Dans ces conditions, l'Humanités ne pouvait se développer car les Bêtes et les Serpents détruisaient la progéniture des hommes. Toutes les Créatures possédaient le pouvoir de parler et étaient douées de raison. Il y avait deux tribus de Créatures : la tribu à Plumes et les Bêtes.
 
La première était organisée et possédait un chef : l'Aigle.
 
Ces tribus tenaient souvent des conseils et les Oiseaux voulaient y admettre la lumière. Mais les Bêtes s'y refusaient obstinément. Finalement, les Oiseaux firent la guerre aux Bêtes.
 
Les Bêtes étaient armées de bâtons, mais l'Aigle avait enseigné à sa tribu l'usage de l'arc et des flèches.
 
Les Serpents étaient si rusés qu'on ne put les tuer tous. L'un d'entre eux chercha refuge sur une falaise escarpée d'une Montagne de l'Arizona et l'on peut voir encore maintenant son oeil (changé en une Pierre brillante) briller dans les Rochers.
 
Les Ours quand on les tuait, se multipliaient en d'autres Ours, si bien que la tribu à Plume tuait d'Ours, plus il y en avait. Ils ne purent pas tuer le Dragon non plus car il était recouvert de quatre couches d'écailles cornées que les flèches ne pouvaient pas pénétrer.
 
L'un des monstre, le plus hideux et le plus ignoble, il n'avait pas de nom et il était invulnérable aux flèches. Alors l'Aigle s'envola très haut dans les airs, emportant sur la tête du monstre une Pierre ronde et blanche et la laissa tomber sur la tête de ce monstre, le tuant instantanément.
 
Cette Pierre avait joué un rôle si important qu'elle devint Sacrée.
 
Ils luttèrent pendant des jours mais, finalement les Oiseaux furent victorieux.
 
Quand la guerre fut terminée, bien qu'il resta encore quelques Bêtes malfaisantes, les Oiseaux furent en mesure de dominer les conseils et la lumière fut admise.
 
Alors l'humanité put vivre et se développer.
 
L'Aigle avait été le chef de ce juste combat : les Hommes portèrent donc ses plumes comme emblème de la Sagesse, de la Justice et du Pouvoir.
 
Parmi les quelques Humains qui étaient encore en vie, se trouvait une femme à qui avait été accordé le bonheur d'avoir de nombreux enfants mais ils avaient tous été dévorés par les Bêtes.
 
Si, par quelque moyen, elle arrivait à les soustraire aux autres Bêtes, le Dragon qui était le plus rusé et le plus malfaisant, venait lui-même et mangeait ses petits.
 
Plusieurs années après, un Fils de l'Orage lui naquis et elle creusa pour le cacher, un profond souterrain.
 
Elle boucha l'entrée du souterrain et au-dessus, elle fit un feu de camp. Cela marquait ainsi la cachette de l'enfant et le tenait au chaud. Chaque jour, elle éteignait le feu et descendait dans le souterrain pour nourrir l'enfant de son lait. Puis, elle s'en retournait et faisait le feu.
 
Fréquemment le Dragon venait la questionner mais elle disait : "Je n'ai plus d'enfants, tu les as tous mangé".
 
Lorsque l'enfant fut plus grand, il ne restait pas toujours dans le souterrain car il lui fallait quelques fois courir et jouer.
 
Un jour le Dragon vit la trace de ses pas sur le sol, cela rendit le vieux Dragon furieux et perplexe car il n'arrivait pas à trouver la cachette du jeune garçon. Il disait qu'il mangerait la mère si elle ne révélait pas la cachette de l'enfant.
 
La pauvre mère était très émue ! Elle ne pouvait pas abandonner son enfant mais elle connaissait le pouvoir et la ruse du Dragon et vivait dans une peur constante.
 
Peu après, le jeune garçon dit qu'il voulait aller chasser.  Sa mère ne voulait pas donner son accor. Elle lui parla du Dragon, des Loups, des Serpents, mais il dit : "Demain j'irai".
 
A la demande du jeune garçon son oncle qui était alors le seul Homme vivant lui fit un petit arc et des flèches et ils s'en allèrent tous les deux à la chasse, le lendemain.
 
Ils poursuivirent des Daims, très haut dans la montagne et finalement le jeune garçon tua un mâle.Son oncle lui montra comment préparer le Daim et cuirent deux cuisses, l'une pour le jeune garçon, l'autre pour son oncle. Lorsque la viande fut cuite, ils la placèrent sur des buissons pour qu'elle refroidisse.
 
C'est alors que l'énorme forme du Dragon se dessina. L'enfant n'éprouva pas la moindre peur mais son oncle était tellement terrifié qu'il ne pouvait plus parler ni bouger. Le Dragon prit la part de viande du jeune garçon et  s’éloigna.
 
 Il plaça la viande sur un autre buisson et s'assit à côté. Puis il dit : "Voila l'enfant que je cherchais. Garçon tu es beau et gras et quand j'aurais fini de manger cette venaison, je te mangerai".
 
Le jeune garçon répondit : "Non tu ne me mangeras pas et tu ne mangeras pas cette viande non plus".
 
Le Dragon dit : "J'aime ton courage mais tu n'es pas insensé, que crois-tu pouvoir faire ?".
 
"Et bien, répondit le jeune garçon, je peux faire ce qu'il faut pour me protéger, comme tu pourras en juger"
 
 Alors le Dragon reprit la viande et après que le jeune garçon la reprit à son tour, quatre fois en tout, le Dragon reprit pour la quatrième fois la viande et il dit ; " Dragon accepterais-tu de te battre avec moi ? ".
 
Le Dragon répondit : "Oui, à la manière dont il te plaira".
 
Le jeune garçon dit : " Je vais me placer à cent pas de toi et tu auras le droit de tirer quatre flèches sur moi mais si aucune de tes flèche ne m'atteint, nous changerons de place et j'aurais le droit de tirer quatre flèches sur toi ".
 
" Bien, dit le Dragon, commençons ".
 
Alors le Dragon prit son arc qui était fait d'un grand pin. Il prit quatre flèches dans son carquois, elles étaient faites de jeunes pins et chaque flèche mesurait sept mètres de long. Il visa bien mais, au moment où la flèche s'envolait, le jeune garçon émit un bruit particulier et bondit en l'air. Immédiatement la flèche éclata en mille morceaux et on put voir le jeune garçon sur un brillant arc-en-ciel, juste à l'endroit où le Dragon avait visé.
 
Bientôt l'arc-en-ciel disparut et le jeune garçon reprit sa place. Quatre fois se prodige se répéta puis le Garçon dit : "Dragon prends ma place. C'est à mon tour de tirer".
 
Le Dragon dit : "Très bien. Ce ne sont pas tes misérables flèches qui arriveront à percer ma première couche de corne et n'oubli pas que j'en ai trois autres en dessous, tire donc".
 
Le Garçon tire donc une première flèche qui atteignit le Dragon en plein coeur et une couche de grosses écailles de corne tomba à terre. A la seconde flèche, une autre couche tomba, puis une autre et le coeur du Dragon fut découvert.
 
Alors le Dragon trembla mais il ne pouvait pas bouger. Avant de tirer sa dernière flèche, le Jeune Garçon dit : "Oncle, tu es mort de peur, tu n'as pas bougé, vient où le dragon va s'abattre sur toi".
 
Son oncle courut vers lui. Il décrocha rapidement sa dernière flèche qui transperça le coeur du dragon. Avec un énorme rugissement, le corps du dragon dégringola la montagne et après avoir glissé le long de quatre précipices, s'arrêta dans un canyon.
 
Immédiatement, des nuages d'orage s'amoncelèrent au-dessus des Montagnes, des éclairs brillèrent, le tonnerre gronda et la pluie se mit à tomber.
 
Quand l'orage eut cesse, ils purent voir, très loin, dans le canyon en bas, les débris de l'énorme carcasse du dragon qui gisait parmi les Rochers, et les os du dragon y sont encore.
 
Le garçon s'appelait Apache. Yoseen* lui enseigna comment préparer les herbes qui guérissent, la chasse et la lutte.
 
Il fut le premier chef Indien et portait les plumes d'Aigle comme symbole de la Justice, de la Sagesse et du Pouvoir.
 
A lui et à son Peuple qui fut créé par la suite Yoseen donna comme territoire les Terre de l'Ouest et du Sud-Ouest.
 
L'aîné : enfant tueur de monstre, le cadet : enfant de l'eau, le plus brave et le plus courageux étaient les enfants garçons de Apache.
 
 

*Yoseen c'est le Grand Esprit
*Lions des Montagnes : c'est Pumas ou Couguars.
*Tigres : c’est Tigres à dents de sabre.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Honorius 12/09/2006 12:26

j'adore ces légendes indiennes que tu racontes si bien... Gros bisous et bonne fin de semaine

Nath 12/09/2006 13:46

coucou honirus, merci pour ta visite, contente que ces legendes te plaise. Je suis entrain de bossé sur un légende que j'ai trouvé, je la met en page. Je vais essayé de la mettre en ligne pour la fin de semaine. AMitier // NATH

Pages